Tourisme - hypersport - tout terrain - compétition -  collection
Retour

Quand vidanger sa boîte de vitesses ?

Quand vidanger sa boîte de vitesses ?

Alors que les concessionnaires affirment régulièrement que les boîtes d’aujourd’hui sont lubrifiées pour toute la durée de vie du véhicule et qu’il est inutile de les vidanger, Auto-moto.com vous propose ses conseils.

Constructeurs et fabricants de lubrifiants assurent que l’huile est capable de graisser la transmission pendant environ 300 000 km, autrement dit « à vie ».

De fait, les huiles de boîtes et les huiles moteur sont très différentes, tout comme les contraintes auxquelles elles sont confrontées et n’ont donc pas besoin d’être renouvelées au même rythme.

L’huile moteur, qui opère à proximité des chambres de combustion, est exposée à des températures supérieures à celles de la boîte et lubrifie des pièces en « frottement » dont les mouvements sont bien plus rapides que ceux des pignons de boîte. En outre, elle est polluée par les gaz de combustion et par la présence d’eau liée à la condensation et à la combustion. De son côté, le lubrifiant de la boîte de vitesses est « écrasé », exposé au cisaillement des pignons et joue le rôle d’amortisseur entre les dentures.

Les huiles pour boîtes mécaniques et celles pour boîtes automatiques sont bien distinctes aussi, puisqu’elles ne travaillent pas dans les mêmes conditions. Pour une boîte auto, qui intègre la fonction d’embrayage et des composants électroniques allergiques à toute présence d’eau, la vidange, même si elle n’est pas toujours préconisée par le fabricant est recommandée tous les 60 000 km ou tous les deux ans. Les problèmes de fiabilité rencontrés avec ce genre de transmission sont souvent dus à l’absence de vidange. Attention, il ne s’agit pas d’une opération banale ; elle doit être confiée à un technicien connaissant la procédure, notamment concernant le niveau. Attention aussi à ne pas utiliser d’huile de boîte mécanique dans une boîte automatique et vice-versa.

Pour les boîtes mécaniques, cette vidange n’est pas inutile pour qui veut augmenter la durée de vie de la boîte de vitesses et lui conserver son agrément. Idéalement elle devrait s’effectuer passé 30 000 km car l’huile s’est chargée de limaille avec le rodage, et cinq ou six ans après car elle s’oxyde avec le temps. Pour une traction, cette vidange peut généralement attendre le remplacement d’un ou des cardans qui intervient la plupart du temps autour de 150 000 km mais pour une propulsion, à fortiori un diesel dont le couple sollicite davantage la boîte, elle pourra s’effectuer tous les 100 000 km. Si une vidange de boîte mécanique est une opération simple -moins de 50 € dans un garage-, il est impératif de respecter les préconisations du constructeur quant au type d’huile à utiliser. Jouer les apprentis sorciers en remplaçant par exemple une 75W80 par une 75W90 peut être lourd de conséquence. Une boîte de vitesses fonctionnant avec une huile inappropriée peut avoir une durée de vie bien inférieure à celle qu’elle aurait connue en conservant sa vieille huile d’origine.

Et si la boîte siffle ?

Bien souvent, lorsqu’on entend un bruit issu de la boîte de vitesses, le premier réflexe est de procéder à sa vidange. Or, si un sifflement se fait entendre, c’est qu’il est déjà trop tard. Il s’agit généralement d’un roulement endommagé et non du sifflement de pignons en mal de lubrification. L’opération ne retardera la casse ou le blocage que de quelques centaines de kilomètres, guère plus. La vidange aura donc été effectuée pour rien.

Source Auto-moto.com
Publié le 15 avril 2015 à 14:18
Mis à jour le 11 juillet 2019 à 16:35
https://www.auto-moto.com/pratique/entretien/quand-vidanger-sa-boite-de-vitesses-23531.html

 

Contactez-nous